Sur Pantheatre

P A N T H É Â T R E

 

 

Fondé en 1981 par Enrique Pardo, co-dirigé avec Linda Wise, PANTHEATRE fut la première compagnie indépendante à émerger du Roy Hart Theatre. Au travail vocal 'Roy Hart',  PANTHEATRE a ajouté le mouvement (le mime corporel, l'entraînement d'acteur inspiré de l'Odin Teatret, et la danse) et a été fortement inspiré par la psychologie archétypale, et en particulier par l'œuvre de James Hillman. Liza Mayer, membre fondatrice du Roy Hart Theatre fut la présidente de l'association jusqu'à son décès en 2009.

 

 

PANTHEATRE est basé à Paris (d'octobre à mars) et à Malérargues (Gard), Centre Artistique International Roy Hart (d'avril à septembre), avec des projets résidentiels, des stages, et le Festival Mythe et Théâtre (juillet et août).

 

Entre ces collaborateurs stables se trouvent Pierre-François Blanchard, Saso Volmaier et Daniela Molina Castro. 

Pantheatre Chile est dirigé par Annie Murath et Gonzalo Pinto Guerrero. 

Pantheatre NY est en charge de Debora Balardini. 

 

 

 

PANTHEATRE ACTS
Acting Choreographic Theatre Singing

 

Un contexte de formation, recherche et création en base à deux axes : performance vocale et théâtre chorégraphique.

 

 

La Voix / Principes

 

"Chaque son, depuis le plus léger des soupirs au plus violent des cris, du plus lyrique au plus laid, doit revendiquer sa place dans notre imaginaire artistique. L'étendue des registres et des qualités de la voix va bien au delà des limites usuelles, sociales ou professionnelles de la voix.  Élargir les registres expressifs de la voix requiert tout à la fois un certain courage d'extraversion - et un brin de folie artistique - ainsi qu'une grande rigueur, notamment de type musical.

 

Libérer la voix c'est se faire entendre, ouvrir la "voie" à nos personnalités ; c'est ensuite intégrer ces voix / voies dans un théâtre musical et / ou chorégraphique, par le langage, le chant, la mélopée, le rire, l'émotion, le cri..."

 

L'exploration de la voix et de ses "régistres étendus" requiert non seulement une approche méthodique et attentive mais aussi du flair émotif et imaginatif et un certain courage expressif. C'est une aventure étonnante dans sa liberté et dans sa diversité mais qui n'est pas limitée aux excursions vocales héroïques ou folles pour lesquelles le travail "Roy Hart" est si connu. Le voyage expressif peut aussi être de type lunaire ou lyrique, ou délicieusement mélancolique. Il peut faire apparaitre des fantômes ou des mémoires innatendues ("je reconnais cette voix!"), des rencontres exhilarantes ("jamais je n'aurais cru pouvoir sortir un tel son!") ou terrifiantes ("j'ai toujours été terrorisé à l'idée d'aborder cette zone...") Le principe étant : à chaque personne et à chaque endroit sa propre imagination et musicalité.

 

ACTS - Théâtre Chorégraphique

 

 

La notion d'un théâtre chorégraphique a été développée par Enrique Pardo; c'est l'étiquette qui reflète le mieux la complexité de son travail - similaire, mais distincte, d’autres courants contemporains, comme danse-théâtre, théâtre physique et corporel, théâtre d'image, théâtre non-narratif, performance art, etc.

Les propositions d’Enrique offrent l'une des synthèse les plus exigeantes dans l’inclusion non seulement de mouvement, danse, musique, voix et chant, mais surtout de TEXTE parlé - ce que trop de créateurs contemporains, notamment influencés par la danse, ont laissé de côté pour se cantonner dans des montages visuels et musicaux.

 

Enrique est ce ceux qui considèrent le langage comme la plus grande conquête humaine, et cependant il a, lui aussi, réagi contre le modèle théâtral "classique" avec sa dépendance excessive dans le discours, le dialogue et le besoin de narration. Son travail offre des outils à la fois philosophiques et techniques pour affronter ce dilemme, pour que chaque artiste puisse trouver sa voix et de nouvelles formes d’éloquence.

Enrique collabore avec des artistes d'horizons, d’âges et d’esthétique très diverses - chacun avec sa propre approche. C’est particulièrement le cas en ce qui concerne les styles de danse et de mouvement. Il a notamment privilégié les collaborations avec des chorégraphes et des danseurs, partageant leurs rêveries gestuelles, leurs dramaturgies chorégraphiques, leurs écritures non-narratives. Il s'est également interrogé sur la nature de leur silence et sur leur rapport à la voix et à la musique.

 

+ Infos sur www.pantheatre.com